Voyager seule en train avec bébé

Gouter bébé dans le train

Les gourdes de fruits : super pratique !

Avant :

  • Je décidais souvent de voyager en train sur un coup de tête, parfois la veille pour le lendemain à n’importe quelle heure.
  • Préparer ma valise pour un week-end ne me prenait pas plus de 5 minutes (deux tenues, un pyjama, ma trousse de toilette… et c’est tout).
  • J’avais l’habitude de piquer un sprint sur le quai pour attraper mon train de justesse.
  • La seule pensée que j’avais en tête en grimpant dans le train était : « Vivement que je m’assoie pour connaître la suite de mon roman !« 
  • Pendant le trajet, je lisais un roman, j’écoutais de la musique ou je dormais.
  • A l’arrivée, je pensais : « Cool, je suis arrivée ! » et je sautais dans les transports en commun.

Bref, c’était simple. Mais tout ça, c’était avant. Avant que je ne devienne maman.

Maintenant :

  • Je réserve mes billets un ou deux mois en avance et je planifie du temps pour les correspondances. Je m’arrange pour que le trajet se fasse en journée, pas trop tard ni trop tôt. Je réserve une place côté couloirproche des toilettes spéciales bébé avec une table à langer. J’évite les étages supérieurs.
  • Je passe une bonne heure (voire plus !!!) à préparer ma valise.
    • Pour moi : deux tenues, un pyjama et une mini trousse de toilette.
    • Pour elle :
      • Dans la valise : 4 tenues au cas où, son savon bébé, son pyjama, sa gigoteuse, du doliprane bébé au cas où, son carnet de santé au cas où, du sérum physiologique,
      • Dans son sac à langer : une cargaison de couches, des lingettes, du coton, des petits pots, des Pom Potes super pratiques, des biberons, des bavoirs, du lait en poudre, un change, un doudou, une petite cuillère, un ou deux jouets, des mouchoirs…
  • J’arrive avec trois quart d’heures d’avance (ou un peu moins) à la gare. J’ai même parfois le temps de prendre un petit café !
  • Au moment de monter dans le train, je ne peux pas m’empêcher d’être assaillie par les interrogations suivantes : « Où vais-je mettre ma poussette ? Y aura-t-il une bonne âme pour m’aider à la replier ? Qui pourra ranger ma valise pendant que je tiendrai bébé dans mes bras ? {en vrai, il y a toujours des gens adorables pour nous prêter main forte, heureusement et je les remercie !} Auront-nous un voisin de banquette ? {les enfants, jusqu’à deux ans je crois, voyagent gratuitement sur les genoux de leurs parents, mais c’est vrai que c’est plus confortable si une place est disponible à côté} ».
  • Pendant le trajet, je change des couches, je donne des compotes, je lis des histoires, je ramasse des feutres qui tombent (ah oui, grande idée les feutres !), je me balade en voiture bar, je sèche des larmes de crocodiles (et je prie pour que les voisins soient conciliants)… et j’essaie de lire si bébé s’endort (mais en général, bébé ne dort PAS en train).
  • A l’arrivée, je me dis : « Ouf « . En général, bébé est toute excitée et moi je suis sur les rotules, mais tellement contente d’y être arrivée toute seule !

Bref, voyager seule en train avec bébé, ça se fait plutôt bien, mais ce n’est pas de tout repos. Il faut être OR-GA-NI-SEE, patiente et anticiper. A l’arrivée, on a l’impression d’avoir vécu 4 vies en une journée !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s